Téléphone = calin ?

Une étude américaine a démontré qu’après un gros chagrin, entendre la voix de leur mère au téléphone réconforterait autant les enfants qu’un câlin (avec abaissement du rythme cardiaque et accroissement d’une hormone liée au bien-être). Notre voix soignerait-elle les bobos comme nos « bisous magiques » quand ils se font mal ?

Mais attention, l’étude souligne aussi que nos appels peuvent aussi déclencher un coup de cafard…

Alors ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *