wp-1490686141366.jpeg

Premiers essais biberon

Sevrer bébé, c’est-à-dire introduire progressivement autre chose que le lait maternel, n’est pas toujours évident et prend parfois du temps. Grand Tame a immédiatement accepté son premier biberon, me laissant même un peu dépitée d’être si vite remplacée. Petit Tame, lui, n’en a jamais voulu, après deux mois d’essais (changement de biberon, changement de lait, biberon avec mon lait etc.). Jusqu’à ce qu’il y soit contraint et forcé par mon hospitalisation pour appendicite. Mini Tame a mis quelques jours à s’habituer, mais sans grande difficultés.

J’ai donc commencé le sevrage de Micro-Tame il y a un mois, pour préparer sa garde deux jours par semaine chez une assistante maternelle.

Premiers essais biberon

Les premiers essais biberon n’ont pas été concluants, et notre bébé nous a immédiatement montré qu’il ne voulait pas de cet objet qu’on voulait lui imposer !

J’avais d’abord choisi un biberon classique, en grande surface, adapté pour les plus jeunes bébés de 0 à 6 mois, avec grosse tétine. Et du lait spécial « relais de l’allaitement ». Mais rien à faire, son refus, sans être vigoureux, a tout de suite été catégorique. Avec un comportement sans équivoque : repousser la tétine avec la langue, tourner la tête, pleurer si j’insistais trop…

 

Biberon Nature Sense

Premiers essais biberons et Biberon Nuk Nature Sense
Le biberon Nuk Nature Sense

Nous avons eu plus de succès avec le biberon Nature Sense, une nouveauté de Nuk. Un biberon qui se veut au plus proche du sein maternel : une tétine large, souple et douce, de nombreux micro-perçages, des tétines adaptées à l’âge de bébé et à sa nourriture (lait maternel, laits infantiles ou liquides épais). Et c’est vrai que Micro Tame a bien réagit à son nouveau biberon. Il l’a gardé en bouche, d’abord pour jouer avec sa langue, puis pour tétouiller et enfin téter et boire un peu. Il me semble que la vraie différence repose sur les micro-perçages. Le lait ne passe pas par un trou unique, ce qui peut être déconcertant pour bébé, mais par une tétine percée en de multiples endroits, exactement comme sur le sein.

Je ne pourrais pas dire que Micro Tame prend maintenant bien son biberon. Il l’a accepté, ne le repousse pas, tête un peu. C’est déjà un progrès ! Pour autant, il ne pourrait pas s’en contenter. Il ne prend qu’une trentaine de centilitres, et c’est par les premières purées que s’effectue son sevrage. Et après tout, pourquoi pas ? Je n’insiste pas et le laisse me guider. Je continue à lui proposer le biberon chaque jour, pour un peu d’eau le midi et un peu de lait pour le goûter, mais sans forcer. L’objet est toléré, je le laisse en prendre de plus en plus l’habitude. A lui de trouver son rythme maintenant !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 commentaires sur “Premiers essais biberon

  1. Bonsoir.
    Il a déjà l’âge du sevrage… Je suppose que pour toi c’est encore passé plus vite!
    Je n’ai jamais allaité et donc je ne connais pas le sevrage. Mais mes amies ont parfois eu beaucoup de difficultés avec cette étape.
    Je crois que tu as tout dit en conclusion : à lui de trouver son rythme maintenant…
    Bonne nuit!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *