De petites rédaction pour apprendre à aimer écrire

On prépare la rentrée…

Pour moi, préparer la rentrée ne signifique pas que le choix du cartable, la course aux fournitures, etc…

Dans les jours qui précèdent la reprise, je trouve important de se remettre dans le bain de l’école et du travail, petit à petit et dans la bonne humeur. Non pas pour les faire travailler d’arrache-pied, mais au contraire pour leur apprendre qu’étudier est un plaisir, que je suis là pour les accompagner et les aider, et surtout pour leur rappeler tout ce qu’ils savent déjà faire, combien ils peuvent être fiers d’eux.

Pour qu’ils puissent affronter la rentrée avec toute la confiance en eux nécessaire à une nouvelle année scolaire !

 

Travailler l’écriture… et aimer ça

Après une année que je qualifierais de harcèlement pour Grand Tam qui a subi les vexations aberrantes d’une maitresse au comportement déplacé et aux exigences abusives. Il en est ressorti persuadé de travailler comme un cochon à l’écriture illisible. Ce qui est à la fois vrai et exagéré, et en aucun cas une bonne façon pour lui donner envie de progresser. Il en ressort qu’il n’aime plus écrire, se crispe sur son stylo à en faire des trous dans son papier, juge l’écriture inutile et pense qu’il ne pourra jamais faire mieux… Bref, autant il est doué pour le reste, autant c’est la catastrophe à ce niveau.

De petites rédaction pour apprendre à aimer écrire
De petites rédaction pour apprendre à aimer écrire

Pour y remédier, j’ai instauré un petit rituel d’un quart d’heure environ chaque jour : la rédaction ! Je lui donne un sujet que je sais qu’il va aimer (les deux derniers étaient des histoires à inventer avec Donald et Picsou !) et il prend plaisir à rédiger son texte. A la fin, nous le corrigeons ensemble : je lui notifie tous les mots qu’il n’a pas encore appris mais bien orthographiés, et toutes les règles de conjugaison ou de grammaire qu’il a bien appliqué… quelle fierté pour lui ! Je souligne également ses progrès dans le traçage des lettres (comparaison à l’appui avec les cartes postales reçues de petits camarades qui finalement écrivent comme lui !) et lui apprend à éviter les ratures malpropres… Il reprend confiance petit à petit, j’ai l’impression que son blocage est en train de passer. La preuve : il apprécie tellement l’exercice et mes encouragements que si sa première rédaction comptait exactement les 5 lignes minimums que je lui ai demandé, en trois jours on était déjà passé au double !

 

 

Se préparer au CP et à la lecture

 

Rémi et colette apprendre à lire
Apprentissage de la lecture

Comme pour Grand Tam avant son entrée en CP, et parce qu’il en en particulièrement demandeur depuis le début de la grande section de maternelle, je prépare Petit Tam à l’apprentissage de la lecture en étudiant avec lui son livre adoré Rémi et Colette. Pas question pour moi de tout lui apprendre, du moins pas plus que ce dont il a envie, nous restons dans une activité plaisir de 10 à 15 minutes par jour. Mais il déchiffre maintenant sans difficulté toutes les syllabes simples, et surtout y trouve plaisir et fierté…

Je le sens plus serein de retourner à l’école et de franchir le cap de CP en se sentant déjà à l’aise.

 

 

 

La maternelle aussi, c’est important !

 

la maternelle c'est important !
La maternelle c’est important !

 

Quant à Mini Tam, qui rentre en moyenne section, pas vraiment besoin de travailler… Mais il ne veut pas se sentir en reste et à besoin de voir que sa rentrée est aussi importante que celle de ses ainés ! Nous profitons donc de ce petit temps studieux pour remplir ensemble un cahier d’activités qui lui permet de développer le tracé, de jouer avec des autocollants et de s’exprimer oralement sur une image. Il adore cette impression de travailler comme un grand en même temps que ses frères !

 

 

 

8 commentaires sur “On prépare la rentrée…

  1. un bien sage état d’esprit
    et soupirs pour les réflexions toute l’année de l’insti de ton ainé… heureusement tu as su redresser la barre ,garder confiance, ne pas stigmatiser ; j’espère que son enseignant de cette année lui fera définitivement oublier cette mauvaise étape et lui redonnera le goût de l’école et de s’investir +++

  2. Bonjour.
    Malheureusement je n’arrive pas à donner à mes enfants le goût d' »étudier » : le plus grand a de bons résultats uniquement avec ses acquis et le second s’est fait mettre en tête qu’il est fort en maths mais pas dans le reste…
    Résultat : les cahiers de vacances ont été une vraie galère. J’espère que les enseignantes de cette année vont réussir à les accrocher!
    Bonne journée!

    1. Ici aussi il faut parfois insister un peu pour les motiver, ça ne vient pas forcément tout seul… mais je crois tout de même qu’ils finissent fiers d’eux, et c’est surtout ce que je recherche…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *