Nos mercredis retrouvés

Quel bonheur cette année de retrouver enfin nos mercredis matins ! Il y a certainement les pour et les contre, mais nous concernant, j’ai clairement ressenti une différence entre ces deux organisations du temps, avec plus de fatigue et d’énervement chez les enfants lorsque nous étions sur une semaine de cinq jours, avec des journées finalement tout aussi longues (garderie oblige) mais une demie journée supplémentaire où il faut suivre les mêmes rituels fatiguants que les autres jours… Nous sommes donc réellement soulagés de retrouver cette année nos mercredis matins, et de marquer ainsi une coupure dans une semaine dense en apprentissages ! Il ne faut pas croire pour autant que le mercredi est un jour off, totalement déconnecté durant laquelle on ne ferait que se reposer. Le mercredi ne devient pas forcément un éloge de la paresse dès le plus jeune âge, comme je l’ai parfois entendu dire par des détracteurs de la semaine de 4 jours. Pour preuve, voici ce que nous ne ferons pas le mercredi…

 

Ce que nous ne ferons pas le mercredi…

 

pas de grasses matinées : ce n’est pas parce qu’on ne va pas à l’école que l’on va casser le rythme de la semaine ! Nous allons nous réveiller à peu près à la même heure, mais prendre plus le temps. Peut-être lire un peu avant de nous lever, profiter d’un petit déjeuner plus long…

pas de pyjama toute la journée ! Même si on ne sort pas de bonne heure, on ne va pas trainer toute la journée sans s’habiller ! Simplement sans stress, et avec plus de liberté pour choisir ses vêtements. Ou pourquoi pas, ses déguisements !

pas une journée de relâche totale ! C’est vrai qu’il n’y a plus d’école, mais nous n’en laissons pas pour autant notre cerveau en berne : au contraire, nous en profiterons pour faire en avance les devoirs jusqu’à la fin de la semaine et avoir des soirées moins stressantes les autres jours !

pas de laisser-aller : le mercredi sera aussi un pont dans la semaine pour mettre la maison en ordre et éviter le bazar qui s’installe…

pas d’écran toute la journée ! Il y a tellement d’autres façons de profiter de sa journée : des jeux de société ou d’imagination, des ateliers créatifs, des promenades pu du sport, des amis à inviter…

– et surtout pas de cris, de stress, de « Dépêche toi on va être en retard », pas de précipitation, de petits déjeuners bâclés, de dîners épuisés… Une respiration dans le semaine pour reprendre des forces, mieux s’organiser, découvrir d’autres choses, apprendre autrement et se retrouver quand on a la chance de pouvoir passer sa journée avec ses enfants. Ce dont nous souhaitons profiter pleinement aujourd’hui et toute cette année !

20 commentaires sur “Nos mercredis retrouvés

  1. Ici, on doit être une des rares communes encore à avoir école le mercredi matin. Et pour l’instant, ça nous convient comme ça. Papa travaille à la maison le mercredi matin (ce qui serait impossible si les enfants étaient là) et moi ça me permet de m’occuper de mes petites créations. L’après-midi, on est pleinement avec eux pour leurs activités par exemple.

  2. Ici Nous sommes repassés au 4 jours dès que cela a été possible 😉 Incroyable rapidité des maîtresses pour une fois !
    Honnêtement je ne sais pas ce qui est le mieux…
    Pour moi les 5 jours représentaient une matinée rien qu’à moi et bébé. D’ailleurs disons plutôt qq heures. C’était le seul moment où je pouvais aller les chercher à l’école et rencontrer les maîtresses. Comme j’ai des lèves TROP tôt, pour eux, école ou pas, ça ne change en rien leur rythme de fatigue.
    Les 4 jours, j’apprécie également de ne pas être réveillée par une sonnerie si je le désire et simplement par des petits bisous <3 Mais l'an dernier je trouvais la journée TRÈS longue. Du coup avoir instauré une routine bibliothèque permet de casser un peu cette longueur, en particulier les jours de pluie où Nous sommes coincés entre les 4 murs de la maison.

    Alors voilà, on s'adapte et on trouve notre plaisir dans tous les cas 😀

  3. Bonjour.
    Je ne suis pas favorable à la semaine de 4 jours : soit cela oblige à ne pas travailler le mercredi, soit les enfants vont au centre de loisirs et c’est pire coté fatigue. Mais je comprends que les mamans qui ont la possibilité de ne pas travailler ou de la famille disponible à côté préfèrent cette solution.
    Ce ne sera jamais possible de mettre tout le monde d’accord… Les spécialistes ne sont d’ailleurs pas d’accord sur les conséquences que cela peut avoir sur l’organisme.
    Bonne journée.

    1. Tu as raison, difficile de mettre tout le monde d’accord… C’est vrai que j’ai cette chance de travailler à la maison et de pouvoir adapter mon emploi du temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *