Mercredi, c’est origami !

Aujourd’hui, nous nous lançons dans une activité origami à la maison.

Pourquoi ? Le temps s’est couvert, les garçons sont dans une période « avions en papier », la fête des pères approche et… j’ai découvert un très beau livre – 50 origamis pour s’amuser – qui facilite le pliage !

Car comment rendre cet art japonais, précis et délicat, accessible aux plus petits dès la maternelle, à partir de 4 ou 5 ans ?

Quelques petites techniques toutes simple devraient les aider dans leurs premiers pas.

Le seul matériel : des feuilles de papier
Seul matériel pour l’origami : feuilles de papier, blanches, de couleur, à motifs, feuilles de journaux ou magazines

1. Comme toute activité avec les plus jeunes enfants, le plus important est de bien préparer l’activité avant, sans eux, au calme. De quoi avez vous besoin ? De pas grand choses, simplement :

  • de papiers (de couleurs, à motif – voir ci-contre un lot d’un kilo de papier en différents imprimés à 2,50€ chez Hema – pages de journaux ou de magazines, papier blanc à colorier !),
  • d’une paire de ciseaux pour certains origamis ;
  • et de modèles à sélectionner pour leur simplicité.

En manque d’inspiration pour des modèles de pliages accessibles aux plus petits ?

Voici une sélection de modèles faciles pour les enfants :

origami coccinelle pour petits enfants maternelle
Sélectionner des modèles d’origami faciles pour les petits enfants dès la maternelle – ici les coccinelles
  • Une coccinelle très facile en 3 pliages seulement et 1 coup de ciseaux (le site est en suédois mais les images parlent d’elles-mêmes!). Ce sera notre modèle pour une carte de fête des Pères…
    Une tête de chien facile. 4 pliages seulement pour cet origami dont on peut imprimer le patron (à colorier !) avec les lignes de pliages. Colorigami, un tout nouveau site à visiter absolument pour des origamis déjà préparés : les lignes de pliages sont déjà toutes tracées, les éventuels motifs prêts (yeux, nez, etc.). On peut choisir soit d’imprimer son modèle vierge pour le colorier avec des crayons, soit de le colorier directement en ligne en créant ses propres motifs (à pois, à carrés, à fleurs, etc.).
    Mais aussi : l’incontournable cocotte en papier, le traditionnel bateau (pas difficile, mais mieux vaut s’entrainer avant !), une fleur, un cœur, ou une maison facile à personnaliser ensuite avec portes et fenêtres !
Sélectionner
Préparer les papiers et modèles d’origami faciles pour les plus jeunes en traçant les lignes de pliage

2. Bien préparer l’activité, c’est aussi anticiper l’atelier en lui-même. Comment ? En l’essayant avant ! Cela permet de tester les modèles, de vérifier qu’ils sont faisables, d’être capable de les aider ensuite si besoin…

3. Et de faciliter le travail des plus jeunes en préparant leur origami : on peut confectionner une version déjà pré-pliée ou inscrire les traits de pliages sur les feuilles à utiliser…

4. Pour commencer l’atelier et intéresser les enfants, rien n’empêche d’ailleurs de leur faire une petite démonstration ! Ils seront certainement fascinés de la possibilité de création offerte à leurs petites mains et ne demanderont qu’à essayer tout de suite !

 

De nombreux tutos d'origami sont disponibles en vidéo pour une approche simple et ludique
De nombreux tutos d’origami sont disponibles en vidéo sur YouTube pour une approche simple et ludique

5. Les laisser choisir eux même leur œuvre est également, là-aussi comme pour toute activité, une bonne façon de capter leur intérêt, leur motivation et leur concentration !

6. Le premier pliage sera particulièrement déterminant pour la suite. Il faut lui expliquer chaque étape et les réaliser avec lui pas à pas. Il sera plus à l’aise pour la suite. Une bonne idée ? S’assoir à côté de lui et réaliser le même origami, en même temps.

7. Prendre le temps des finitions : détails à ajouter au crayons, gommettes de décoration, etc… et même de jouer avec sa réalisation !

8. L’encourager et le féliciter, sans jugement pour un bateau qui semble déjà couler ou une coccinelle qui ne volera jamais !

Car finalement, le plus important dans cette activité, c’est quoi ? D’avoir réussi à suivre l’atelier jusqu’au bout, d’avoir compris les explications, d’avoir entrainé sa dextérité manuelle dans le pliage, et surtout d’y avoir pris plaisir et d’être fier du résultat !

Pour se mettre en jambes, une petite video – et plein d’autres à découvrir sur cette playlist d’origamis sur YouTube.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *