Les zamoureusess

Maman zai trois zamoureuses…

Quelques jours à peine après sa première rentré à l’école, Mini Tam m’a déjà fait cette annonce : « Maman, zai trois zamoureuses… ».

C’est vrai qu’il avait déjà à la crèche une petite amie que l’on appelait son amoureuse… Première amoureuse…

C’est vrai aussi qu’il a rencontré cette petite fille, presque de la famille, et qu’il est tout de suite tombé « amoureux » aussi, il y a quelques mois… et de deux…

 

 

Un vrai amoureux

Donc à la rentrée, dans sa classe, il a retrouvé une petite fille qu’il connaissait puisqu’il s’agit de la petite sœur… de l’amoureuse de Grand Tam ! Elle est donc immédiatement devenue sa troisième amoureuse !

Et quand Mini Tam est amoureux, il l’est « pour de vrai », c’est-à-dire « comme un grand ». Il lui donne la main, lui fait des bisous, lui cueille des fleurs… Une façon de faire toute à fait normale puisque « Les enfants jouent aux grandes personnes en reproduisant les comportements appris de leurs parents ». Ensuite, à la maison, il en parle souvent, notamment le soir pour demander si ses zamoureuses font dodo aussi, ou le matin pour savoir si elles sont réveillées.

J’observe avec tendresse, j’en parle avec lui quand il le souhaite, mais le reste du temps je prends du recul et je reste neutre par rapport à tout cela. Oui, il a le droit d’avoir son (ses) amoureuse(s), et je pense que c’est aussi un étape pour se dégager de son gros œdipe de trouver des amours en dehors de sa Maman. Mais j’évite de cataloguer à tout prix un sentiment qui relève avant tout de l’amitié.

 

Et ensuite ?

Ses grands frères aussi ont vécu de grandes histoires d’amour dès la maternelle. Petit Tam est amoureux depuis la crèche, même si cette semaine il m’a avoué que son grand amour était en fait plus une amie maintenant… Grand Tam ne s’est jamais séparé de sa première puis de sa deuxième amoureuse : ce sont toujours ses deux meilleures amies, ils sont tous les trois réellement inséparables !

Je remarque donc par cette expérience des ainés que ces jeunes amours naïves et si mignonnes évoluent souvent vers des liens d’amitié très forts, presque fusionnels…

Ils vivent vraiment de belles histoires : quel plaisir de les observer de loin, sans s’immiscer, et de les regarder apprendre à aimer !

 

12 commentaires sur “Maman zai trois zamoureuses…

  1. Comme c’est mignon, si petit déjà !!! Mes garçons sont plutôt réservées sur ce sujet, j’ai souvent les infos par quelqu’un d’autre que par eux-mêmes, ils sont très pudiques, mais comme toi je ne les « embête » pas avec ça et j’attends qu’ils m’en parlent d’eux mêmes quand ils en ont envie.

  2. J’aime beaucoup ta façon d’en parler sans cucuterie de façon juste adorable et en prenant la distance nécessaire. Les adultes ont tendance à trop s’immiscer ou trop accaparer les enfants avec ce genre de considérations. Alors qu’on doit plutôt s’adapter à l’enfant, répondre à ses interrogations, l’accompagner au lieu de l’embêter avec des questions auxquelles il n’a peut-être pas envie de répondre. Et puis comme tu le dis justement ce sont surtout de belles amitiés 🙂
    Bises !

    1. Merci pour ces gentils mots, comme d’habitude ! Oui, j’essaie de ne pas trop m’immiscer… mais j’aime observer de loin ces instantanés d’amour d’enfants…

  3. Oui c’est trop mignon, ma Choupinette était super attachée à petit garçon que ma maman gardait à l’époque, quand il est parti à l’école ça a été dur mais sans plus. Et la dernière fois qu’elle l’a vu elle n’arrêtait pas de pleurer qu’elle voulait pas qu’il parte. Mais c’est tellement mignon de les voir se faire des câlins, jouer ensemble …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *