Catalogue de noel

Lettre ouverte aux magasins de jouets

Les premiers catalogues de Noël sont arrivés. Déjà trois dans notre boîte aux lettres… J’aime bien les catalogues de Noël, on commence déjà à rêver en les feuilletant. On y pioche des idées, on les découpe pour les lettres au Père-Noël. Ce n’est donc pas que cela me choque vraiment, mais je trouve qu’ancrer si tôt et si longtemps de telles idées mercantiles dans les esprits les plus jeunes n’est pas une bonne attitude éducative. Et je m’interroge aussi du côté même des magasins de jouets. A quoi cela sert-il ? Est-il vraiment utile de nous inonder si tôt de toutes ces idées de cadeaux pour Noël ?

La vie d’un catalogue de Noël

Concrètement, lorsque l’on reçoit un catalogue de jouets aussi tôt – les premiers sont arrivés dès la dernière semaine de septembre ! – il faut savoir que très peu survivent jusqu’au mois de décembre. Généralement, on observe trois réactions :

  • des parents excédés, tous justes sortis de la rentrée des classes et qui commencent à peine à envisager Halloween, qui jettent purement et simplement le catalogue : beaucoup trop loin de leurs préoccupations.
  • des enfants qui se précipitent sur tous ces rêves exposés devant leurs yeux, qui se battent pour le lire, se l’arrachent des mains, en déchirent les pages… pour finir de la même façon : à la poubelle.
  • des parents plus organisés qui le mettent de côté pour le ressortir en temps voulu, début décembre, au moment où l’on commence vraiment à se projeter et à penser à Noël… et l’oublient dans un coin d’ici là.

Très peu de chances donc que ces catalogues remplissent leur rôle de départ : attirer en magasins les parents à la recherche du jouet idéal pour leur enfant pour Noël.

Quelle autre alternative ?

Alors si je comprends le point de vue de ces magasins, si j’admets qu’ils se lancent dans une course pour être le premier à s’adresser au maximum de parents possible, j’ai tendance à croire que cette agitation leur faire perdre de vue le plus important et qu’ils passent à côté de l’essentiel : trouver une réelle solution pour faire venir parents, et pourquoi pas enfants, en magasins, et ce en temps voulu… Une telle débauche de moyens me semblerait pouvoir être utilisée à meilleur escient :

  • Différer l’envoi au mois de décembre, pour être non pas le premier mais le dernier à atterrir entre les mains des enfants !
  • Remplacer l’envoi systématique de catalogues par un simple mailing invitant les enfants à retirer leur catalogue en magasin. Pourquoi pas contre une petite surprise, un simple bonbon par exemple.
  • Remplacer l’envoi de catalogues par une distribution de la main à la main autour d’une action évènementielle en magasin, par exemple par des lutins de Noël.
  • Et pourquoi ne pas envisager autrement les catalogues de jouets, par exemple un catalogue sur-mesure qui serait envoyé à la demande une fois que l’on aurait rempli au préalable un petit test de personnalité qui ciblerait directement nos goûts et nous proposerait en conséquent un joli livret personnalisé avec des suggestions en adéquation avec chaque personne ?

Pourquoi repenser les catalogues de jouets ?

J’arrête là mes propositions saugrenues, car je m’égare. Mais je crois réellement que repenser ces catalogues, et surtout leur distribution prématurée, en assurerait une meilleure perception et serait beaucoup plus agréable pour tout le monde. Pourquoi ? Parce qu’ainsi :

  • On évite les réactions de rejet, comme on le constate aujourd’hui sur les réseaux sociaux par exemple, de tous les parents qui trouvent que c’est trop tôt pour se plonger déjà dans Noël et vivent cette prospection commerciale comme une agression.
  • On respecte le timing de sa cible, c’est-à-dire qu’on essaie de coller aux préoccupations de ses clients.
  • On n’inonde pas les familles d’informations dont ils n’ont pas besoin.
  • On stoppe l’impression à tout-va de catalogues onéreux et souvent inutiles – et je ne parle même pas d’impact sur notre environnement !
  • On attire directement en magasin une population volontaire et réceptive. Au bon moment…

Voilà simplement quelques petites idées lancées en l’air, fruits de ma façon de voir les réactions, chez nous et autour de nous. Je sais que les catalogues de Noël sont une institution, et nous les aimons, mais après tout, cela n’empêche pas d’essayer d’y réfléchir autrement…

 

24 commentaires sur “Lettre ouverte aux magasins de jouets

  1. Tu devrais travailler pour un magasin de jouets 😉 !
    Plus serieusement, meme si je trouve tes idees bonnes, je n’ai pas tellement d’avis, dans la mesure ou je n’ai pas eu de catalogue de jouets entre les mains depuis mon enfance. Noel n’est pas tellement fete en Asie. Et je n’ai jamais rencontre de catalogue papier, ici.
    La consequence etonnante, c’est que mes enfants n’ont jamais tenu qu’un seul catalogue de jouet entre leurs mains. Un qui s’etait egare dans un sac de jouets a Noel, il y a trois ans. Et ce catalogue, c’est le Saint Graal, qui leur ouvre tout un monde d’amusement qu’ils n’auraient jamais vu sinon. Ils adorent ce catalogue! Je n’y aurais jamais pense sans ton billet, mais je vais essayer d’en recuperer d’autres a nos prochaines vacances 🙂
    Belle journee 🙂

    1. Comme je te comprends ! Autant je trouve qu’il est trop tôt pour se plonger dans un catalogue de Noël (début octobre !) et qu’on pourrait y réfléchir autrement, autant je trouverais dommage de ne pas avoir de catalogue du tout pour Noël ! Ici aussi, ils chérissent les catalogues, les lisent et les relisent… jusqu’à abandon du catalogue, victime de son propre succès ! 😀

  2. en retard:
    je relierai mieux
    mais le peu que j’ai lu déjà me semble très sage
    et de bonnes pistes

    heureusement pas encore arrivés ici (mais ça va pas tarder je n’en doutes pas ) on va avoir du mal avec nos 28° ensoleillés de l’amidi short et pieds nus !!)
    je me désole ch année des crêpes en juillet (dans mon supermarché ; d’ailleurs le stand fonctionne toujours depuis en continu !)galettes des rois fin septembre (si si l’an dernier) à Pâques etc etc

    à plus tard

    et merci

  3. Tes idées ne sont pas saugrenues ! Bien au contraire, je te trouve bien sensée. Tes solutions auraient bien plus d’impact efficace et sera bien moins couteuses, et financièrement, et pour l’environnement…

    Bon, perso, je n’ai encore reçu aucun catalogue en boite aux lettres (effet du stop pub ou pas, je ne sais pas), et cela ne me manque pas !

    Belle journée

    Virginie

    1. Certainement que le Stop pub fait son effet… Une bonne solution en effet, qui n’empêche pas de récupérer des catalogues en magasins en temps voulu et si nécessaire…

  4. Marketing, marketing quand tu nous tiens… Je suis entièrement d’accord avec toi sur la pollution qu’engendre ces milliers de catalogues envoyés chaque année et dont la plupart finiront à la poubelle avant Noël. Mais tu te doutes bien que les industriels n’en ont que faire de l’écologie… Business is businnes comme on dit 🙁 .

    PS : Navrée que mon commentaire ne soit pas des plus optimistes..

    Bonne journée (quand même) 😉
    Cécilia

    1. Et oui… en même temps, je comprends les contraintes marketing et les « règles du jeu »… mais je suis certaine qu’elles ne sont pas statiques et peuvent évoluer !

    1. Merci 😀
      Moi les miens ne les ont pas encore vu, j’essaie de les cacher encore un peu, et ils seront encore plus contents de les trouver dans quelques semaines !

  5. J’en ai au un seul pour le moment mais c’est vrai que j’ai trouvé que c’était bien tôt. Bon après le mien est trop petit et à part déchirer les pages du magazine il n’a pas vraiment compris. Ceci dit je peux comprendre que des personnes souhaitent étaler les achats car c’est pas donné les jouets.
    Petite j’aimais bien feuilleter ces catalogues 🙂

  6. Hello.
    Tu as carrément raison. Ces catalogues de jouets qui envahissent les boîtes aux lettres sont un vrai gâchis écologique, surtout distribués dans toutes les maisons… Maintenant, mes enfants ont 11 et 9 ans. Ils ne les feuillettent plus mais on en reste envahis. Cela montre bien l’enjeu économique derrière Noël.
    Ceci étant dit, quand les garçons étaient petits, on a fait des sacrées sessions de catalogue. Avec des listes de jouets interminables au Père Noël.
    Ce sont de bons souvenir!
    Bon week-end.

  7. Coucou !
    Tu sais à quel point j’aime Noël ; les catalogues font partie, pour moi, de cette période, pour toutes les raisons que tu as données. Mais justement, comme tu le soulignes, c’est une question de période : il faut être déjà dans la « magie de Noël », pour adhérer.
    Là c’est un peu tôt, quand même, même pour moi 🙂
    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *