Pipi a eviter

Les pipis qu’on aurait préféré éviter

J’ai récemment été beaucoup amusée par l’article de Cécilia sur les mésaventures de sa famille Craspouille en vacances. Et j’ai donc décidé, par solidarité, de me livrer moi aussi aux confessions scabreuses d’une maman de garçons aux envies parfois pour le moins… gênantes…

 

Je fais ici volontairement abstractions des classiques premiers pipis-presque-sur-le-pot-mais-juste-à-côté, des envies pressantes à des moments inopportuns (dans le train, lancés sur l’autoroute et loin de la première aire, en pleine messe de mariage, etc.), et de tous ces moments où on se dit qu’on est bien chanceux d’avoir des garçons, qui sont tout de même bien plus pratiques en la matière, il faut le leur reconnaître. Non, c’est mon top 4 que je vais vous livrer ici. Le top 4 des vrais moments de solitude, ceux dont on se souvient pour longtemps, ces pipis que l’on aurait vraiment préféré éviter…

4. Le pipi sur l’aire d’autoroute bondée aux portes du Sud le 1er week-end d’août… Impossible d’attendre que les 38 personnes devant nous soient enfin passées, impossible même d’ailleurs de pénétrer dans des toilettes qui devaient empester jusqu’à l’aire suivante… C’est donc aux yeux de tous et rang d’oignons que mes garçons ont dû se soulager sur les arbres tout proches…

3. Les chutes du Niagara en salle de classe après le concours « de celui qui boira le plus de verres d’eau à la cantine »… Oui, il y a des paris vraiment stupides quand on est enfant. 37 verres d’eau tout de même le midi ! Et tout ça pour ne même pas battre le record en titre… Une belle leçon que l’on retient pour longtemps quand on a 8 ans !

2. Le pipi dans la cour de l’école maternelle… Après un week-end de ballades en forêt où l’on peut soulager ses besoins en pleine nature, il n’est peut-être pas facile de se réhabituer à la vie en communauté lorsque l’on est en petite section. Mais c’est toujours génant, en tant que Maman, d’être accueillie à l’école par une maîtresse amusée qui a dû rappeler à notre enfant que non, à l’école on ne fait pas pipi sur les arbres au milieu de la cour…

1. Notre plus grosse honte enfin… Celle où nous nous sommes cachés, sans même pouvoir intervenir, tant nous étions mortifiés (et pris de fous-rires, avouons-le !)… Ce jour si parfait, lendemain de mariage, avec un temps magnifique, toutes ces tenues élégantes, et de nombreux baigneurs se délassant dans la grande et belle piscine… et mes petits bonhommes qui, sans aucune gène et devant tout le monde, baissent leur maillot de bain en bord de piscine… Et oui, ils l’ont fait… Un grand moment de solitude !

 

10 commentaires sur “Les pipis qu’on aurait préféré éviter

  1. MDR le n°1

    sinon- pour te rassurer si besoin est – le pipi dans la cour on y a droit tous les ans les premiers jours d’école

    37 verres d’eau mais il a pas été malade surtout?

  2. C’est typiquement masculin tout ça <3
    Nous avons les mêmes 😀

    Lorsque la maison était en travaux et que Nous passions la journée entière sur le chantier, les Pilous avait le droit (et surtout la seule possibilité en fait) de faire pipi dans le jardin. Sauf que de retour chez Nounou, à chaque envie de pipi, au lieu de se diriger vers les toilettes, les miens allaient vers la terrasse… hum hum hum…

    Ou également sur la route… peu après midi, l'envie de pipi les gagne. Pas de problème, on s'arrête à Mc Do pour manger un bout, comme ça on fait d'une pierre deux coups.
    Moteur à peine coupé, portes grandes ouvertes et… deux petites culs blancs faisant pipi sur le parking 😉

    Toute ma reconnaissance éternelle pour les 37 verres d'eau <3 car au deuxième moi j'ai déjà du mal 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *