Le miel de Manuka

Redécouvrir le miel avec le miel de manuka

Nous connaissons tous les bienfaits du miel. Régulièrement, en hiver surtout, nous en faisons une petite cure à la maison. Pour tous, les enfants comme les parents. Il faut dire que c’est facile d’ajouter un peu de miel dans son quotidien. Il est sucré, il est bon, on peut aisément en prendre une cuillère, ou l’étaler sur sa tartine du matin. Ou l’ajouter à un goûter gourmand sur une crêpe. Ou l’utiliser pour sucrer une boisson chaude, et même dans de l’eau tout simplement. Et on bénéficie ainsi de ses bienfaits les plus connus, pour lutter contre les maux de gorge, une extinction de voix, une toux irritante, ou pour contre les débuts d’un rhume notamment.

Article sponsorisé.

Le miel de manuka

Aujourd’hui, je voudrais parler d’un miel dont je viens de faire la découverte : le miel de manuka. Car si nous connaissons essentiellement les miels que l’on produit chez nous (comme le miel d’acacias par exemple), notre connaissance de miels spéciaux et qui viennent de loin est plus limitée, forcément. Du moins pour moi qui ne suis pas une spécialiste en la matière. Mais une consommatrice qui aime aussi être éclairée. Le miel de manuka est donc un miel qui nous vient de Nouvelle-Zélande et dont les bénéfices sur la santé sont particulièrement reconnus. Prendre un cuillère de miel de manuka le matin semble en effet apporter naturellement une quantité d’éléments actifs aux propriétés intéressantes pour maintenir sa vitalité : du fructose, des acides aminés, des vitamines. Et même, selon la qualité de miel choisie, pour soigner différents mots comme la gastrite et différentes infections, ou pour renforcer son immunité, notamment l’hiver, grâce au méthylglyoxal (ou MGO), une de ses composantes clés qui en a fait sa renommée.
On achète ce miel très spécifique dans les magasins bio, les pharmacie, les parapharmacie ou plus simplement sur Internet. Pour le choisir, on regarde son indice UMF (Unique Manuka Factory). C’est un indice de qualité et qui permet de cibler quel produit acheter selon l’utilisation que l’on souhaite en faire. Un UMF de plus de 10 pour le consommer comme un miel classique avec ses qualités basiques. Un UMF de plus de 18 si on le recherche pour ses propriétés antibactériennes et pour son action sur notre santé. À noter qu’il est bien sûr plus cher qu’un miel normal. Et aussi qu’il a un goût plus fort.
Ensuite on peut soit le consommer de façon classique, cru, pour sucrer une boisson, un yaourt ou même une vinaigrette, sur une tartine ou un dessert. Ou l’appliquer sur la peau, pour payer et l’apaiser, ou même sur une plaie.

Et vous, connaissez-vous ce miel si spécial ? En aviez-vous entendu parler ? En complément alimentaire ou en application cutanée ? Et faites-vous des cures de miel aussi de temps en temps ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *