journee mondiale alzheimer

Journée mondiale Alzheimer : un livre pour comprendre

Oui, sur un blog de maman aussi on peut parler d’Alzheimer. Car avec le vieillissement de la population et l’ampleur que prend la maladie, il y a de grandes probabilités pour que nous y soyons tous confrontés un jour chez l’un de nos proches. Plus d’un million de personnes en seront atteintes d’ici 2 ans, une personne de plus de 65 ans sur quatre.  La Journée mondiale Alzheimer a donc pour objectif de rappeler qu’il n’existe aucun traitement aujourd’hui. On ne peut ni prévenir, ni guérir, ni stopper l‘évolution de la maladie. L’espoir réside en la recherche, et donc dans les dons. Et cette journée a aussi une vocation de sensibilisation, pour informer sur la maladie et sur la réalité des malades et accompagnants. C’est tout le propos du livre L’homme qui tartinait une éponge dont les témoignages, vivants, réels, sans tabous, m’ont beaucoup touchée.

 

L’homme qui tartinait une éponge

 

L'homme qui tartinait une éponge - Journée Mondiale Alzheimer

Les réalité d’Alzheimer sont aussi multiples que les personnes qui en sont atteintes. Et les façons de les vivre également. Comme la vie elle-même, elles font appel à tout un nuancier subtil de sentiments de la peur à  la souffrance, de la détresse à la honte mais aussi de la joie, des rires, de l’amour.

C’est ce que nous fait découvrir le livre L’homme qui tartinait une éponge, aux Editions de la Martinière. Sans termes médicaux compliqués, sans jugement, sans recommandations péremptoires. Simplement avec de l’attention, de l’amour et de la tendresse, il nous relate différentes scènes de vie, des anecdotes toutes simples du quotidien des malades et de leurs familles. Et des explications sur ces situations vécues qui replacent chacun dans son humanité. Des pistes pour mieux comprendre, accepter, accompagner.

L’ouvrage est à lui seul un petit souffle d’espoir, pour réaliser que le malade, même diminué et dans ses absences, est toujours là, près de nous, avec une présence beaucoup plus complexe que celle qui y parait. C’est un regard décalé et humain sur la maladie. C’est triste, c’est drôle, c’est beau. C’est émouvant. Et ça fait du bien.

 

7 commentaires sur “Journée mondiale Alzheimer : un livre pour comprendre

  1. hier au « Journal de la Santé » sur France 5 j’ai entendu parlé de celui ci qui n’a pas l’air « mal » non plus :

    « Ça va mieux ton père ? ». Alzheimer : la vie continue !

    de Mara Goyet

  2. Bonjour.
    Depuis que j’ai changé d’emploi, je côtoie au quotidien des personnes atteintes de cette maladie ou de troubles apparentés. Je suis déjà moi-même très émue de voir les évolutions en quelques semaines, je n’imagine pas la souffrance que cela doit être pour les enfants ou les proches de voir leur parent être de plus en plus désorientés.
    Parfois nos résidents s’aperçoivent qu’ils se perdent eux-mêmes et c’est effrayant pour eux.
    Bref c’est malheureusement un sujet dont on a vu que le début : sans traitement, nous risquons d’être beaucoup à être touchés…
    Bonne journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *