J’adoOore les journées de ski ! (sauf que…)

Quand Dad Chéri nous a proposé hier matin de partir pour une journée de ski, ce sont bien sûr des cris de joies qui ont accueilli sa suggestion !

Forcément, une journée pique-nique/ski/luge en famille, on adore !!!

Sauf que… Je n’invente rien, partir skier une journée avec des enfants, c’est tout de même un véritable sacerdoce. Il faut être vraiment très motivé, en pleine forme, et d’humeur dynamique et souriante. Hauts les cœurs, nous partons skier aujourd’hui…

Bon, passons sur les préparatifs. Pendant que Dad Chéri prépare les skis et combinaisons, il faut penser à tout le reste et ne rien oublier : une fois là haut, c’est trop tard ! Nous disons donc :
– un sac pour le pique-nique, en séparant le dessert pour ne pas que tout le monde commence par le chocolat, en séparant le repas de Mini-Tam avec son petit pot et ses compotes, en séparant les couteaux pour éviter les accidents. Ok, check !
– un sac pour le goûter, pour ne pas avoir à fouiller dans les restes du midi pour trouver quelque chose de grignotable à 4h, et pour ne pas risquer de le laisser dans la voiture avec le sac du déjeuner… Ok, check !
– un sac de toilette, avec crème solaire, crème hydratante (pour le retour!), pansements (on n’est jamais trop prudent, je les connais les loulous!), couches et lingettes bien sûr. Ok, check !
– un sac de livres, jeux et coloriages, pour les occuper dans la voiture ou en cas de mauvais temps et de repli dans un café pour un chocolat chaud. Ok, check !
– un sac de rechange pour remplacer les éventuels vêtements mouillés au retour… Si on peut éviter de tous tomber malades, c’est aussi bien. Ok, check !

Donc, passons là dessus. La voiture est chargée, les enfants installés, tout va bien.
Ah oui, passons aussi sur le trajet et les inévitables elleestoulamontagneonarrivequandonafaim…

Arrivée en station et pique-nique… C’est seulement là que commencent les vraies galères. Car pendant que Dad Chéri s’occupe de faire farter les skis et de prendre les forfaits, comment faire déjeuner 3 enfants dont un bébé, debout dans la neige, avec simplement une poussette en guise de table pour poser le repas et que deux mains pour préparer les sandwiches, ouvrir le paquet de chips, donner la cuillère à Mini-Tam et rattraper ceux qui se sauvent ? Sans s’énerver s’il vous plait, je vous rappelle que nous sommes là pour passer un bon moment en famille !

Vient enfin l’heure du ski ! Bonheur ! Malheur ?
Nous procédons à tour de rôle : les deux grands partent chacun leur tour avec Dad Chéri pour apprendre leurs premiers chasse-neige ; l’autre reste en bas des pistes avec Mini-Tam et moi pour une partie de luge.
C’est donc le moment des « j’ai trop chaud » dès que le soleil tape, « j’ai trop froid » dès qu’il se couvre, des « la neige, c’est trop froid » « et puis c’est mouillé », des « je peux faire pipi avec ma salopette? », des « Maman tu peux porter la luge? », le tout sur fond sonore de pleurs de Mini-Tam quand il touche la neige, tombe de la luge, veut sa poussette, cherche son doudou…

Une journée au ski avec les enfants : bonheur ou vraie galère ?!
Une journée au ski avec les enfants : bonheur ou vraie galère ?!

Après 2 descentes chacun (tout ça pour ça ?), c’est d’un commun accord que les grands décident de terminer leur journée de ski par un chocolat chaud en bas des pistes… Là aussi on peut passer sur la salopette qui traine dans la boue, le chocolat renversé, le plateau à porter à une main avec 5 tasses et 5 verres en équilibre, l’autre main étant occupé à tenir Mini-Tam/les skis/la poussette/le sac goûter…

Heureusement, le meilleur moment de la journée se présente sur le trajet du retour par les ronflements épuisés de 3 grands sportifs après une journée d’aventure… Jusqu’aux pleurs au réveil pour sortir de la voiture et rentrer diner ! Vivement la prochaine fois 😉

 

La journée fut intense, mais c’était un grand moment de bonheur de les voir si heureux tous ensemble, pour eux comme pour nous.  😉

2 commentaires sur “J’adoOore les journées de ski ! (sauf que…)

  1. Oh le vécu ! Je reviens d’une semaine au ski avec mes 3 loustics et franchement c’est pas du repos, et encore mes fils sont plus grands (7 et 11 ans quoique les skis « c’est dur à porter » et les chaussures « ça fait mal aux pieds » !) mais avec ma fille de 2 ans 1/2 c’est hyper dur !!! Elle ne veut pas marcher dans la neige parce que ça glisse, ne supporte pas qu’on la laisse au mini-club l’après-midi et hurle tout le long du chemin (on avait pris un appart à 50 mètres de la garderie); évidemment, dès qu’on part de la garderie, elle s’amuse tout l’après-midi avec les autres … A la fin de la semaine, on n’en peut plus, reprise du travail lundi sur les rotules !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *