Etre dans ses petits souliers…

Je me souviens de cette expression que ma Maman utilisait avant chaque rentrée des classes pour décrire notre état d’esprit et notre fébrilité grandissante à l’approche de notre retour à l’école…

La semaine prochaine, c’est la rentrée. Une grande rentrée, puisque Grand-Tam entre avec enthousiasme à la Grande école ! Petit Tam traine un peu les pieds pour rejoindre les moyens, et Mini-Tam a l’air enthousiaste de retrouver tous ses petits amis à la crèche…

Et moi, je suis dans mes petits souliers !

Car pour les Mamans aussi, chaque rentrée est un grand moment, une étape vers de nouveaux progrès, l’ouverture d’une nouvelle année qui verra nos tout petits grandir un peu plus.

Il y a aussi les questions : dans quelle classe vont-ils être, qui sera leur maitresse ou maitre, retrouveront-ils tous leurs petits amis… Serons-nous à l’heure le matin, pour changer ? Surtout qu’en élémentaire, plus de retards possibles !

Les inquiétudes concernant le nouveau rythme scolaire qui va être mis en place avec une demie journée supplémentaire le mercredi matin, soit un jour de plus à se lever, se presser, se dépêcher… Pour ne pas alourdir leur semaine, je vais faire en sorte de limiter au maximum leurs passages à la garderie et à l’étude et ne pas charger le mercredi après-midi, mais je redoute tout de même une fatigue accrue toute l’année, le tout pour des activités périscolaires encore non définies par la municipalité pour qui l’épanouissement de nos enfants ne semble pas être une priorité.

Les peurs pour le CP aussi, à espérer que les apprentissages à l’école et les devoirs à la maison se feront dans le plaisir, gage pour moi de réussite pour toute la suite de la scolarité…

S’ajoute le stress de ne pas être prête, en tant que mère… J’ai relu les papiers 10 fois, vérifié la liste des fournitures et le contenu du cartable, commencé à préparé leurs vêtements et affaires pour le jour J, leur ai lu de petits livres et histoires pour parler de l’école, vais avancer toutes les horloges de 10 minutes dans l’espoir de ne pas être en retard… J’ai conscience de ne pas toujours être bien organisée, et j’ai peur d’avoir oublié ou d’oublier quelque chose le jour même… Mettre le réveil, par exemple !

Voilà, la rentrée approche… et comme tous les ans ou presque depuis ma première rentrée il y a 32 ans (!), je suis dans mes petits souliers !

Un commentaire sur “Etre dans ses petits souliers…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *