Découverte de la Poésie pour les plus petits

Même à la maternelle, les enfants peuvent aimer la poésie !

Ils apprennent d’ailleurs à l’école ou à la crèche de nombreuses comptines qu’ils se plaisent à réciter une fois rentrés à la maison, devant des parents admiratifs et émus (enfin, moi en tous cas!).

Donc, direction la Médiathèque, où nous avons testé de nombreux recueils de poésies pour enfants. Pour en avoir lu beaucoup, je peux d’ailleurs préciser qu’il vaut mieux les feuilleter avant de faire son choix : certains proposent des poésies difficiles, d’autres des poèmes un peu « simplets », ou encore des pages avec peu d’illustrations… Or, d’après mon expérience, pour que cette découverte des trésors de notre langue demeure un moment de plaisir, il faut 1. de beaux textes 2. des récits amusants ou qui les concernent 3. des illustrations qu’ils aiment !

Premiers poèmes pour toute ma vie : un recueil de très jolies poésies que les enfants ont beaucoup aimées
Premiers poèmes pour toute ma vie : un recueil de très jolies poésies que les enfants ont beaucoup aimées

Nous avons maintenant toujours le même rituel quand nous décidons de lire une poésie :

– Nous choisissons un moment calme, généralement le soir, après ou à la place de l’histoire.

– Nous en lisons deux ou trois ensemble, en expliquant les éventuels mots compliqués. Si je sens que l’une de ces poésies leur parle, je la relis une seconde fois, puis une troisième en leur laissant le temps de répéter après mois. Un jeu qu’ils aiment beaucoup et font d’eux-mêmes le plus souvent!

– Nous répétons le même rituel 2 ou 3 jours après, en nous attardant toujours sur la même poésie, qu’ils réclament d’ailleurs, et de la même façon. Et là, surprise, ils la connaissent déjà presque par cœur !

Ensuite, s’ils sont vraiment séduits, nous pouvons aller plus loin et imaginer des activités, comme écrire leur propre poème de la même façon, ou dessiner la poésie…
Voir  un exemple sur la poésie de Jacques Prévert En sortant de l’école.

Et je demeure toujours étonnée de leur plaisir à cette activité pourtant très pédagogique, car les intérêts éducatifs sont nombreux :
– apprentissage du plaisir de la langue, de jouer avec les mots pour créer des images, de jouer avec les sons pour créer des rythmes ;
– apprentissage de vocabulaire nouveau et riche ;
– préparation aux récitations de l’école primaire dans la joie et le plaisir ;
– partage de nos émotions et de nos rêves après la lecture…

Les poèmes de Maurice Carême : de beaux textes qui plaisent aux enfants
Les poèmes de Maurice Carême : de beaux textes qui plaisent aux enfants

Je suis content – Maurice Carême

Vienne la pluie, vienne le vent, Qu’importe! moi je suis content.
Content d’être toujours content Du bon temps et du mauvais temps,
Content de vivre simplement, De me dire comme un enfant:
« Mon Dieu! comme je suis content! » Sans savoir pourquoi maintenant
Je le répète si souvent.

Chanson pour les enfants l’hiver – Jacques Prévert

Dans la nuit de l’hiver
Galope un grand homme blanc.
Galope un grand homme blanc.
C’est un bonhomme de neige
Avec une pipe en bois

Jacques Prévert : des poésies accessibles à tous qui racontent des histoires et développent l'imaginaire et le rêve
Jacques Prévert : des poésies accessibles à tous qui racontent des histoires et développent l’imaginaire et le rêve

Un grand bonhomme de neige
Poursuivi par le froid.
Il arrive au village
Il arrive au village
Voyant de la lumière, le voilà rassuré.
Dans une petite maison, il entre sans frapper.
Dans une petite maison, il entre sans frapper.
Et pour se réchauffer
Et pour se réchauffer
S’asseoit sur le poêle rouge
Et d’un coup disparaît.
Ne laissant que sa pipe
Au milieu d’une flaque d’eau
Ne laissant que sa pipe
Et puis son vieux chapeau.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *