choisir temps ecran

Choisir plutôt que subir le temps d’écran

L’adage qui conseille de plier plutôt que de casser peut s’appliquer à la consommation d’écrans de toute la famille : pour ne pas subir leur usage, autant intégrer ces écrans à nos routines quotidiennes de manière raisonnée et en bénéficier ! Tous les adultes se rappellent des films, des documentaires ou même des jeux vidéo qui les ont marqués et fait grandir. Mais l’usage des écrans peut-il s’avérer aussi formateur et engendrer des discussions en famille aussi intéressantes que certains livres ou certains journaux ? Je vous propose de réfléchir quant au fait de réaliser les bons choix afin de proposer à vos enfants du temps d’écran de qualité…

Quelle dose d’écran pour réduire les risques d’addiction ?

Selon une enquête Ipsos, les 1-6 ans passent en moyenne 4h37 sur le web chaque semaine (contre seulement 2h10 en 2012). Ce chiffre monte à 6h10 pour les 7-12 ans et 15h11 pour les 13-19 ans. Cependant, si les conseils de réduire le temps d’écran prolifèrent, la durée idéale n’existe pas : les enfants ne sont pas tous égaux face à la télévision ou au smartphone. L’essentiel est de rester attentif à leur équilibre et à leur bien-être : aiment-ils toujours courir, lire, apprendre, ou jouer avec des copains ? Et s’ils passent trop de temps devant les écrans, le font-ils pour fuir des problèmes ou un mal-être préexistant ? Le cas des jeux vidéo est à part : dans certains pays, le gaming est en effet soupçonné de rendre les ados agressifs. Pour autant, il n’y a pas encore de consensus sur la question. L’enjeu reste donc de contrôler les contenus et de réussir à imposer une certaine limitation, qu’inévitablement les jeunes adorent braver…

Une routine bien-être pour déconnecter

Pour que les écrans ne deviennent pas dangereux, je vous conseille de préserver des routines relaxantes et rassurantes, en particulier le soir : quoi de plus agréable que de partager un repas sans télévision ni smartphone pour valoriser l’échange et la discussion ? Au programme d’une soirée équilibrée :

  • Un repas convivial et cuisiné maison (pourquoi pas tous ensemble ? On le sait bien, les enfants adorent tourner les sauces et lécher les plats…),
  • Une petite promenade avec le chien,
  • Boîte à smartphone fermée à clef pour toute la famille dès 19 heures !
  • Toilette au calme puis lecture au lit, en solo ou avec les parents pour les plus jeunes.

Les écrans génèrent aussi du rêve et des vocations…

Autoriser les écrans à dose raisonnable, c’est bien. Mais quels programmes proposer aux enfants ? Les grands événements sportifs (Roland Garros, la Coupe du monde de foot…) ou encore les films d’action à succès sur les arts martiaux entraînent généralement une augmentation des inscriptions dans les clubs sportifs. Regarder des écrans ne rend donc pas forcément passif mais peut parfois, au contraire, pousser les plus jeunes à l’action ! Pour leur offrir des programmes stimulants, vous pouvez aussi vous inspirer, tout simplement, de leurs centres d’intérêt et autres passions : tablette et téléviseur leur permettront alors d’augmenter leurs connaissances sur les sujets les plus variés. Vivent les documentaires sur les animaux sauvages, les émissions scientifiques ou encore, pour les plus petits, les vidéos éducatives sur la géographie, l’espace, la lumière…

Pour faire des écrans vos alliés (ou du moins pas vos ennemis jurés), il faut donc à la fois trouver le bon programme et la juste dose. Et pour cela, rien de tel que de passer du temps en famille, au moment du dîner. Une bonne occasion de discuter des écrans ensemble et de mobiliser le regard critique des enfants…

Un commentaire sur “Choisir plutôt que subir le temps d’écran

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.