Cette semaine, j’ai appris #55

– Que c’était la Chandeleur cette semaine… Merci à Sophie et Séverine de me l’avoir rappelé avec ces belles recettes de crêpes. Et à DadChéri de nous avoir gâté en rapportant des bugnes, la spécialité ici en Rhône Alpes pour la Chandeleur.

– qu’il était temps, avec l’arrivée de notre bébé, de rajouter une lettre à leur pseudo ! Ils deviennent donc les frères Tame, de Grand Tame, 8 ans (déjà !) à Micro Tame, 4 mois (déjà aussi) !

– Une astuce pour que les enfants boivent leurs briques de jus de fruit à la paille… sans en mettre partout ! Vous verrez, c’est tout simple, et le conseil vient d’une maman de jumelles !

– Que des crèches proposent des siestes en extérieur pour les tous petits (j’ai pris le temps de regarder La maison des maternelles avec Micro Tame !). Les berceaux sont dehors, abrités sous un toit, et les bébés emitouflés dans des combinaisons et gigoteuses, jusqu’à 0 degré. Le sommeil semble ainsi de meilleure qualité et plus long. Une expérience qui fonctionne bien dans les petits du Nord. Mais qui demande une présence avisée, il n’est pas conseillé de pratiquer la sieste ainsi chez soi !

– que les enfants ont décidément d’incroyables facultés d’adaptation ! Malgré son plâtre et son poignet immobilisé, Mini Tame a vite retrouvé tous les gestes du quotidien, pour manger (ouf!), se laver les mains, s’habiller, aller aux toilettes, jouer et même dessiner.

– que les enfants ont aussi cette incroyable faculté de chercher à tirer partie de chaque situation. Même s’il a tout de suite retrouvé une vie normale, qu’il n’est pas gêné et n’a pas mal de toute la journée, Mini Tame profite de sa nouvelle excuse pour venir nous voir la nuit : « Maman, j’ai mal au poignet il faut que je dorme avec vous »… No comment !

 

6 commentaires sur “Cette semaine, j’ai appris #55

  1. J’avais entendu parler de ces siestes au froid qui semblent renforcer l’immunité des petits Nordiques. Mais franchement, je n’aurais pas osé…
    Ma fille a passé les deux mois d’été dans le plâtre, alors je te comprends tout à fait : elle a fait tout ce qu’elle a voulu, et dans tous les sens du terme 🙂
    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *