Cette semaine, j’ai appris #46

à dire au revoir à ma grand-mère en lui donnant la main jusqu’à son dernier souffle. Un moment éprouvant mais c’était là ma place et je suis contente quelle ne soit pas partie toute seule.

à préparer des obsèques avec mon frère, une responsabilité heureusement facilitée par les contrats souscrits par notre grand-mère et qui nous assurent de ne pas nous tromper.

à annoncer une mauvaise nouvelle à mes enfants, confrontés à la mort pour la première fois. Ils ont semblés très sereins et sont vite passés à autre chose.

que mes garçons sont toujours fans d’Halloween et sont même invités demain à une fête pendant laquelle ils iront sonner aux portes pour demander des bonbons. Il faut d’ailleurs que je pense à en acheter!

qu’il est vrai que les bébés sont sensibles aux atmosphères, Micro Tam s’est montré assez perturbé par les événements de cette semaine.

que les garçons sont heureux de se retrouver après une semaine de vacances séparés, et ça fait chaud au coeur!  

15 commentaires sur “Cette semaine, j’ai appris #46

  1. des moments difficiles à vivre mais c’est « bien » si tu as pu être là avec elle à ce moment là
    bon courage pour les paperasseries pas toujours faciles en effet
    et douce semaine
    sincèrement

  2. Toutes mes condoléances, je te souhaite beaucoup de courage pour la suite.
    Si je peux me permettre et si j’avais un tout petit conseil à te donner (et je pense que et je suis même sur que tu le fais déjà et surtout je ne suis p’tre pas la personne appropriée) serait : de t’accrocher à tes enfants, aux petits moments et si ça pèse trop de « vider » ton cœur même si ça te coûte, même si ça passe par les larmes. Et enfin même si pour soit c’est signe de faiblesse alors que ce n’est pas le cas c’est même un acte d’amour « d’échange » et surtout de force qui te renforce encore plus.
    Je te souhait encore beaucoup de courage
    Vie pour elle et pour tes enfants, pour tes proches et pour toi aussi
    gros bisous
    sylvie

    PS : j’espère que je ne t’ai pas heurté, si jamais mon message t’ai incongru tu peux le supprimer je ne t’en voudrai pas

    1. Merci, merci beaucoup Sylvie, tes mots me touchent et tes conseils sont pertinents. Son départ était difficile mais je me sens plutôt sereine aujourd’hui, comme elle même ses derniers jours, et retrouver mes enfants m’a fait beaucoup de bien effectivement… je te souhaite une bonne semaine, bisous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *