Cette semaine, j’ai appris #36

  • que Mini-Tam, du haut de ses 4 ans, a décidé de tenter des techniques de manipulation jusque là inédites pour arriver à ses fins. Quelques exemples :
    • « Maman, t’es pas cap de prendre ton petit déjeuner devant la télé ! » Bien essayé, mais non !
    •  » Tu serais bien dans ton lit Maman, tu pourrais te reposer un petit peu… » Mais je sais que dès que je tournerais le dos comme tu me le demandes, tu filerais chercher en douce dans le placard de la cuisine les chocolats que je viens de te refuser.
    •  » Mais cette nuit je suis venu dans votre lit parce que je croyais que c’est ce que vous m’aviez demandé avec Papa… » Tiens, c’est bizarre, nous te disons justement exactement l’inverse tous les jours !
    • « Moi je veux un dessin animé… Sinon je t’invite pas pour la fête des Mamans ! » Toujours non, et tu penses fêter quoi pour la fête des Mères si je ne suis pas là ?
  • que Petit Tam, en grande section de maternelle, a décidé d’apprendre à lire et à écrire tout seul. Après avoir sur sa demande regardé ensemble régulièrement pendant l’année des livres de lecture, je retrouve dans sa chambre des feuilles de papier couvertes de lettres, en majuscule et en cursive. Et depuis peu, il s’essaie à écrire seul des phrases entières en se basant que les syllabes qu’il connait. Sa première phrase, qu’il m’a montré avec beaucoup de fierté, aura été « PAPAPUDESPÉ »… L’intéressé n’a pas fait de commentaires.
  • qu’on ne dit plus « rédaction » mais « production d’écrit » (Source : Grand Tam rentrant de l’école avec cette phrase : « aujourd’hui nous avons fait une production d’écrit en classe »). Que ce soit la terminologie officielle de l’éducation nationale, déjà je ne ne comprends pas, sachant que la définition même du mot rédaction est « Action de rédiger » (Larousse), c’est-à-dire « Action d’écrire un texte », mais qu’en plus un tel vocabulaire abscons soit utilisé en classe tourne pour moi au ridicule…
  • à ne pas confier mon téléphone portable à Grand Tam quand il me demande d’utiliser ma calculette… Cette nuit, mon réveil a sonné à 1h30 puis à 6h avant de se déclencher à 7h ce matin. Pas idéal quand on souffre d’insomnies comme moi en ce moment (surtout que cette nuit je dormais mieux que d’habitude !).
Rendez-vous sur Hellocoton !

12 commentaires sur “Cette semaine, j’ai appris #36

      1. pour me faire l’avocat du diable j’ai utilisé cette expression aussi
        même en maternelle toute petite section
        mais pas « à la place de  »

        (stylo)
        juste en terme « générique » pour recenser ,essayer , tout ce qui pouvait nous servir à tracer sur les feuilles à savoir feutres crayons pastels craies etc etc

  1. J’aime beaucoup les techniques de Mini-Tam ; il faudrait qu’il m’aide pour avoir des excuses pour ne pas aller travailler/ne pas payer mes impôts/ne pas faire le ménage…
    Je suis sure qu’à défaut de fonctionner, elles auraient le mérite de détendre mon interlocuteur (pas sure pour le percepteur)…
    :-)
    PS : mon plus grand a oublié de me faire signer ses 20/20 ce week-end. Résultat : il a été puni…

      1. tiens on a répondu en même temps je confirme c’est du n’importe quoi psychorigide sans réflechir et pas du tout pédagogique !! si je le dis !)j’ai honte des instits là

    1. Je ne comprends pas qu’on punisse un enfant pour avoir oublié une signature… C’est pareil dans notre école. Ne peut-on pas aussi leur apprendre ce qu’est une seconde chance ? Et ne pas les punir lorsque ce sont les parents qui oublient ? (ça m’est arrivé, et j’ai fait la punition à la place de mon fils en lui expliquant, ainsi qu’à la maitresse, qu’il ne pouvait être puni pour une faute qui ne lui incombait pas…). Un vrai système répressif dès le plus jeune âge…

    1. Merci, j’avoue que ça m’amuse beaucoup de les écrire et de garder une trace de ces petites anecdotes qui font notre quotidien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *