Cette semaine, j’ai appris #17

– que de compter le temps en « dodos » a ses propres limites… Quand je lui ai annoncé que nous partions en week-end dans deux dodos, Mini-Tam s’est gentillement couché… puis relevé 5 minutes après pour nous faire un petit coucou… puis recouché encore 5 minutes avant de revenir tout fier : « Ça y est, deux dodos, maintenant je mets mes chaussures et on y va ! ».

– à prendre soin de mes pieds grâce à un bain de pied rééquilibrant à la menthe, facile à faire et bien utile après une journée de soldes… Merci Esthelle pour tes conseils !

– que m’accompagner aux toilettes représente le summum de l’intimité pour mes enfants. Je pensais que ça passerait en grandissant, mais je suis toujours souvent obligée de fermer la porte sur leurs nez ou sur leurs doigts… dans le meilleur des cas quand Mini Tam ne réussit pas à se faufiler au dernier instant !

– à dire Bonjour et bienvenue en Portuguais, ainsi que quelques pas de samba… j’en reparle d’ailleurs très vite !

– une nouvelle chanson, toute en poésie et en finesse, à mes deux grands, qui les a autant fait rire que moi enfant :

Oh U, Oh U, Oh Ursule – euh,

Pour toi, d’amour, mon coeur brûle – euh,

J’aime tes grands pieds,

Qui sentent le fromage,

Le fromage râpé,

Qu’on met dans l’potage -euh !

18 commentaires sur “Cette semaine, j’ai appris #17

  1. Contente de voir que les bains de pieds à la menthe t’ont plu!
    Ici, les garçons aussi avaient tendance à penser que s’ils se relevaient, le temps passaient plus vite. Crise de fou rire garantie!

  2. MDR ! J’ai le même problème que toi en ce moment avec les dodos avant de « partir à l’hôtel où il y a la piscine » !
    J’ai cru le résoudre en affichant un calendrier et en cochant les jours, mais ma fille est persuadée que si elle fait un très gros dodo, elle aura le droit de cocher plusieurs cases…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *