Cette semaine quarantaine covid

Cette semaine, j’ai appris #131

Que la rentrée pouvait être de courte durée… A peine quelques jours de classe et déjà, comme dans de nombreuses familles, un état de fébrilité et une légère fièvre qui nécessite consultation et dépistage avant de revenir à l’école. Et hop, une semaine totale d’absence, car même si les tests étaient négatifs, tous les symptômes m’ont semblé suffisamment révélateurs pour ne pas risquer de contaminer tout le monde, quelque soit le virus impliqué d’ailleurs.

La douloureuse intrusion des tests nasaux PCR… Vraiment désagréables, je comprends que les médecins préfèrent les limiter au maximum pour les enfants…

A fuir ces lieux de virus que sont les laboratoires : attente longue et inconfortable, surtout lorsque l’on présente déjà un état fébrile, stress pour les enfants, risque de contamination avec tous les malades sur place pour un résultat plus qu’incertain. Honnêtement, aux prochains symptômes, on s’isole pendant une semaine en attendant d’aller mieux et pour respecter le protocole sans risquer de contaminer autrui, mais ne comptez pas sur moi pour nous faire dépister toutes les semaines!

A redouter l’automne et l’hiver qui s’annoncent… Je sens déjà les vents de panique qui vont souffler sur chaque établissement scolaire à la moindre fièvre ou au premier rhume…

6 commentaires sur “Cette semaine, j’ai appris #131

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.