Cette semaine, j’ai appris #06

– qu’avoir un enfant têtu a aussi ses avantages… Mini-Tam a décidé un soir en rentrant de la crèche qu’il ne voulait plus de sa tétine. Il me l’a donnée, tout simplement, et j’ai même insisté pour être certaine qu’il était sûr de son choix. Et oui, cela fait 6 jours maintenant qu’il ne veut plus de tétine (je les ai d’ailleurs cachées pour ne pas qu’il en retrouve une par hasard et retombe dedans ! 😉 ), même à la crèche, même pour la sieste, même pour la nuit. Il est tellement têtu qu’une fois qu’il a décidé quelque chose, il s’y tient. Et il parait qu’il est grand maintenant…

– une astuce pour faciliter les moments délicats en termes d’organisation, comme prendre le train seule avec 3 enfants, 2 valises et 3 sacs à dos : la responsabilité ! Mini-Tam était responsable du sac de goûter, Mini-Tam des billets de train, Grand-Tam du sac d’activités… très fiers, ils ont su rester sages et vigilants pour aller à la gare, attendre le train, monter dans le TGV, et même pour la première heure de trajet !

– qu’il est agréable de s’occuper d’un enfant malade à la maison. Un peu de fièvre, et il reste sous la couette, heureux d’être chouchouté et moi heureuse de ce temps qui s’arrête pour m’en occuper…

– qu’il n’est pas du tout agréable de s’occuper de deux enfants malades à la maison. Il faut courir de l’un à l’autre, aucun n’est jamais content, on risque de se tromper dans les médicaments (note pour moi-même : toujours noter le prénom de l’enfant sur le flacon de son médicament, cela évitera les coups de stress à l’avenir…).

– qu’il est même particulièrement pénible de s’occuper de deux malades quand on a un petit 3 ans à côté en grande forme et qui réclame lui aussi toute notre attention !

– que savoir parler est avant tout une question de motivation… Mini-Tam ne se donne souvent pas la peine de bien former ses phrases et ses mots, mais en allant à la mairie pour son inscription à l’école, il n’a eu aucun problème pour articuler très distinctement « Bonjour Madame, je veux pas aller à l’école, je veux rester à la crèche ! ». Je suis certaine qu’il avait préparé sa réplique à l’avance !

7 commentaires sur “Cette semaine, j’ai appris #06

    1. J’avoue que malheureusement, son effort a été inutile : il ira bien à l’école l’année prochaine, comme tous ses amis de la crèche !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *